Chauffage au bois : Poêle ou insert, que choisir ? 08/10/2018

Les premiers frimas arrivent et dans votre maison ou future maison, vous songez à faire installer un système de chauffage au bois, bonne idée ! Agréable et efficace, le chauffage au bois par le biais d’un insert ou d’un poêle à bois ou à granulés, bénéficie même d’aides en sa qualité de mode de chauffage écologique !

L’insert, à quoi ça sert ? 

Un insert est une cheminée à foyer fermé. C’est une chambre de combustion en acier (certaines rares sont en fonte), en général rectangulaire et pourvue d’une grande vitre. Celle-ci vous permet d’admirer les flammes, tout en irradiant une chaleur douce

L’insert se place en général à l’intérieur d’une cheminée existante. Sa double fonction sera d’éviter les appels d’air froid (même si vous bouchez votre cheminée, elle reste potentiellement source de froid) et de réemployer la cheminée de manière efficace et moderne. Les foyers ouverts sont folkloriques mais ne permettent pas une combustion efficace du bois et émettent beaucoup de monoxyde de carbone. Un insert, en sa qualité de foyer fermé, est efficacepuissant en fonction de son dimensionnement et peu devenir une sérieuse source de chauffage pour votre foyer. 

Les inserts sont parfois et facilement couplés à un système de redistribution de la chaleur, avec un aménagement simple de tuyaux conduisant la chaleur dans d’autres pièces et pourquoi pas d’un petit moteur s’il faut acheminer l’air pour chauffer un étage. 

Les capacités des poêles et inserts se calculent en kilowatts. Le dimensionnement de l’insert dépend de la puissance de chauffe et de l’encombrement que vous pouvez lui allouer. 

Les inserts peuvent se placer dans une cheminée, comme nous l’expliquions ou dans une pièce principale avec un coffrage tout autour. Elégant, il peut ainsi s’habiller de pierres de parement ou d’un système de rangement de bûches, c’est vous qui l’intégrez à votre habitat ! 

L’insert est plus onéreux à installer qu’un poêle, il ne nécessite pas d’entretien particulier, à part le ramonage du conduit 1 à 2 fois par ans. Pour l’entretien régulier, il s’agit de vider le cendrier lorsqu’il est plein (l’élément métallique qui récolte les cendres) et de nettoyer sa vitre (avec un peu de cendre et de l’eau, c’est très efficace et écologique). Certains modèles ont un système de « vitre propre » qui aère celle-ci pour éviter l’encrassement trop régulier. 

Le poêle, à bûches, à granules ou de masse ? 

Les poêles sont à la mode depuis quelques années. Cet engouement qui vient des pays du nord de l’Europe, est à coupler aux nouveaux modèles aussi efficaces qu’élégants, qui sont proposés par les fabricants. 

Un poêle, contrairement à un insert qui est en général contre un mur, peut se placer au centre d’une maison. Son corps en fonte irradie d’une chaleur douce, il fait masse pour redistribuer la chaleur dans la pièce où il se trouve. Le conduit d’évacuation élimine les fumées mais la chaleur provient essentiellement du corps du poêle. 

Un poêle peut être un élément de décoration à part entière, il peut devenir le centre de votre séjour ou pièce de vie, celui autour duquel on place le canapé et la table basse pour recevoir. La vitre du poêle laissant la flamme visible est plus petite que celle de l’insert. Pourquoi ? Parce que le poêle accumule de la chaleur dans sa fonte et la vitre est une surface qui irradie mais n’accumule pas. A noter ici, qu’un poêle est dangereux car son corps est très chaud et si vous avez de jeunes enfants, vous devrez installer sur son pourtour, une barrière de protection pour éviter qu’ils ne se brûlent. 

Tout comme l’insert, le poêle à bois se dimensionne en fonction du volume d’air à chauffer et cela détermine son encombrement. Il peut lui aussi être à simple ou double combustion (donc plus efficace) et représenter un système de chauffe à part entière. Pour l’alimenter, vous pouvez opter pour le classique poêle à bûches, bien pratique car le bois est matériaux courant et facile à trouver si vous êtes en campagne. Les plus modernes sont à granules ou pellets. Ce sont de petites granules de sciure de bois agglomérée et compactée. Ils sont vendus en sachets (par les scieries ou les magasins spécialisés). L’intérêt d’un poêle à granule et sa vis sans fin, située entre le réservoir à granules et le pôele, elle permet d’alimenter toute seule et régulièrement le poêle. Les plus modernes se pilotent même à distance avec un smartphone. Il vous faudra un réservoir de stockage important ou remettre régulièrement des pellets dans le réservoir interne du poêle. 

Quelques soit votre choix, que vous soyez dans un principe de rénovation ou que vous intégriez ce système de chauffage à une maison neuve, nous vous conseillons de discuter avec un conseiller Demeures Occitanes. Pour intégrer parfaitement et dimensionner avec justesse, le poêle ou l’insert, il pourra vous conseiller également sur l’emplacement et l’entretien.  

Nos dernières actualités